top of page
Rechercher

Le recrutement international : Comment ça fonctionne ?

Depuis quelques années le Québec connaît une pénurie de main d’œuvre dans plusieurs domaines. Les entreprises ont mis en œuvre plusieurs projets afin d’attirer les candidats dans différents milieux de travail. Malgré tous ces efforts, plusieurs d’entre elles ont pris la décision de se tourner vers le recrutement international. Le recrutement international vient avec plusieurs questions : Combien ça coûte ? Est-ce que mon entreprise est prête ? Dois-je retenir les services d’une firme de recrutement ou le faire moi-même ? Dans quel pays je dois recruter ? C’est ce que je vais clarifier dans cet article.


Premièrement, vous devez définir vos besoins ! Pour quel poste chercher vous ? Combien de candidats avez-vous besoin ? Lorsque vos besoins seront définis, vous pourrez commencer les procédures. Tout d’abord, vous devez compléter un EIMT au fédéral (Étude d’Impact sur le Marché du Travail) et l’auto déclaration de l’employeur au provincial. Ensuite, vous envoyez votre dossier à chacun des gouvernements. Une fois vos dossiers envoyés, vous devez attendre la confirmation des deux gouvernements pour l’ouverture officielle de votre dossier. Il faut compter un délai de 10 à 15 jour ouvrable pour recevoir la confirmation. Une fois cette étape accomplie, vous avez un délai d’attente de 24 à 26 semaines avant de recevoir votre CAQ (certificat d’acceptation du Québec). Le CAQ, est sans aucun doute le document le plus important puisque c’est à partir de ce document que vous pourrez procéder à la demande de VISA (permis de travail) afin que vos travailleurs puissent venir au Canada officiellement.


Deuxièmement, je vous conseille de retenir les services d’une firme de recrutement car cela vous rendra la vie plus facile tout au long du processus. Lorsque vos travailleurs arriveront officiellement au Canada, les employés de la firme de recrutement seront là pour les accueillir et les intégrer (ouvrir un compte de banque, faire faire la carte d’assurance maladie et d’assurance social, faire la première épicerie etc.). Vous pouvez également participer à des missions de recrutements. Dans certaines régions, plusieurs missions de recrutement sont organisées à chaque année. Les coûts sont moins élevés car plusieurs entreprises participent à ces missions en même temps. Les montants déboursés sont donc divisés par le nombre d’entreprise participantes.



Finalement, il vous reste à prendre une dernière décision, dans quel pays irez-vous recruter vos candidats ? Plusieurs choix s’offrent à vous ! Des pays comme la Colombie, la Tunisie, le Maroc ou encore les Philippines sont très populaires. Dans ces pays, il y a un très grand bassin de main d’œuvre pour les entreprises Québécoises. De plus, si vous pensez que recruter en Colombie sera plus difficile puisque leur langue maternelle est l’espagnol, il n’y a pas d’inquiétudes à avoir car peu importe le pays que vous choisirez vos candidats seront obligés de suivre un cours de français afin d’obtenir leur résidence permanente. Ne vous brimez pas pour une question de langue ! Prenez le temps de bien réfléchir et de faire les bons choix pour votre entreprise. De plus en plus d’entreprises emboîteront le pas au niveau du recrutement dans les prochaines années.

99 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page